Après la première rencontre, ensemble nous commençons un travail psychologique avec la régularité nécessaire pour prendre conscience de ce qui nous arrive dans la vie.
Par exemple, nous réalisons que l’attitude des autres à notre égard est conditionnée par notre propre comportement, que c’est nous qui induisons leurs réactions. Donc le changement commence par nous, en nous-mêmes.
Ou encore nous réalisons que de façon inconsciente nous nous mettons nous-mêmes des barrières en faisant ce que les autres attendent de nous par peur de ne pas être aimé, d’être rejeté. Ainsi la vie rapidement devient « pleine de contraintes » et on ne se sent plus libre ; et nous accusons les autres de cela.
Aller chez le psy et parler, c’est essentiel. Nous allons comprendre, nous allons réaliser les raisons de notre malheur. Mais nous restons malheureux.
Pour que notre vie change…

Il existe un curieux paradoxe : quand je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers